Toutes les traditions : arabes, indiennes, asiatiques, màªme si elles diffèrent sur certains points, s’accordent pour prendre en compte la puissance du symbole contenu dans les nombres.